Niveaux trophiques des lacs

Condition générale du lac

 

La vie d’un lac sur une échelle géologique s’avère relativement courte.  À l’image de la vie humaine, à partir de la naissance, le lac vieilli, les parois de sa cuvette se recouvrent lentement de sédiments venant des affluents, ou de matières organiques qui se décomposent dans le fond.  Lentement le lac se transforme, il devient moins profond, il y a davantage d’envasement, de plantes aquatiques, jusqu’au jour où le lac ressemble davantage à un marais qu’à un plan d’eau proprement dit.  Tous ces changements modifient le niveau trophique du lac, ce qui veut dire : le niveau de production biologique et de la composition physicochimique de l’eau.

RBL mesure tout au cours de l’été les différents paramètres qui donnent une indication du niveau trophique du lac.  Le tableau qui suit montre à quels niveaux se situe le lac en 2021 selon chaque indicateur.

 
classement du niveau trophique.png

Historique des conditions du lac

jumelles-chaloupe_edited_edited_edited_edited_edited.jpg

Le lac mésotrophe

Le lac est considéré mésotrophe, donc il est productif.  Cette productivité se caractérise par une augmentation d'algues et de plantes aquatiques. Le changement d’un lac oligotrophe à un lac eutrophe opère naturellement sur une longue échelle de temps, mais les activités humaines peuvent provoquer une accélération rapide de ces changements.

lac.png
 

Le phosphore et l’azote en abondance sont la principale cause de cette dégradation.  Ces nutriments essentiels pour les végétaux, lorsque présents en surabondance, créent un déséquilibre qui augmente la productivité du lac.  Donc plus de nourriture, plus de plantes et de poissons, mais aussi à terme, un manque d’oxygène pour les êtres vivants aérobies, comme les poissons. Le niveau de chlorophylle est important, ce qui montre un milieu dont la biomasse d’algues microscopiques en suspension est très élevée. Cette variable situe l’état trophique du lac dans la classe eutrophe.

Quant à la concentration moyenne de carbone organique dissous, elle est 3,4 mg/l, ce qui indique que l’eau est légèrement colorée.  La couleur a donc une faible incidence sur la transparence de l’eau. La perte de transparence de l’eau est donc attribuable aux algues présentes dans la colonne d’eau.

Mesure de la qualité de l’eau du lac  

 

Le protocole d’échantillonnage de l’eau du lac suit les lignes directrices élaborées par le Réseau de surveillance des lacs (RSVL). Cette approche sert à documenter la qualité de l’eau en regard de l’eutrophisation.  Les trois variables analysées dans le cadre de ce programme sont : 

  • Le phosphore total (PT), cet élément nutritif essentiel à l’existence et la croissance des plantes aquatiques se trouvent généralement en faible concentration dans les lacs.  Cependant, cet élément présente le ratio besoin/disponibilité le plus élevé, soit de l’ordre de 80 000 ; c’est la raison pour laquelle, on dit qu’il constitue un facteur limitant de la croissance des plantes aquatiques. Ceci explique toute l’attention que portent les associations de protection des lacs, au contrôle et à la réduction des apports en phosphore. La concentration en phosphore d’un lac jeune est de 5 ug/l, pour le lac Brome, les lectures que nous avons sont de l’ordre de 12 ug/l à 18ug/l. 
     

  • La chlorophylle est un pigment vert qui se retrouve dans la composition des plantes.  En mesurant la concentration de la chlorophylle, on a un bon indicateur de biomasse des algues en présence dans la colonne d’eau. Encore une fois, plus il y a de phosphore dissous dans la colonne d’eau, plus il y a d’algues, et plus le taux de chlorophylle sera élevé.  Les lacs eutrophes sont souvent aux prises avec une surabondance d’algues.  Le taux de chlorophylle mesuré au lac Brome est de 10 ug/l, ce qui la place à la limite inférieure de la zone eutrophe. 
     

Le carbone organique dissous découle de la décomposition des organismes. La mesure du carbone organique dissous permet d’avoir une appréciation de la coloration de l’eau, laquelle affecte aussi sa transparence. Donc, la présence d’algues vivantes, comme celles qui sont en décomposition, influe sur la transparence de l’eau. 

Le disque de Secchi

Dispositif permettant de mesurer la transparence d'une colonne d'eau

 

La mesure de la transparence de l’eau complète les analyses d’eau. Nous réalisons cette mesure à l’aide du disque de Secchi.  Cette méthode inventée il y a 150 ans représente une façon économique, simple, et fiable pour mesurer la transparence de l’eau. Pour plus de détails sur cette méthode, consultez le texte qui suit. Bien que les usagers du lac ne soient pas équipés de disque de Secchi, il leur est possible de noter que plus la saison avance, plus l’eau du lac devient brouillée, plus elle est agitée.  En fait, avec le soleil qui darde la surface du lac en été, l’eau devient plus chaude et on observe une croissance des plantes et des algues, et plus il y a de matières en suspension dans la colonne d’eau, moins il y a de visibilité.  

profondeur secchi.jpg

Nos sorties sur le lac

 

Notons que d’autres facteurs affectent la transparence de l’eau, ainsi nous observons qu’après une fin de semaine achalandée sur le lac ou après un épisode de vents soutenus, il y a généralement moins de transparence, cela est probablement dû à la présence de substances d’origine minérale, comme du sable, du limon, de l’argile, qui sont remis en suspension dans la colonne d’eau avec le brassage des eaux. Toutes nos mesures sont prises à la fosse du lac.  Nos sorties sur le lac commencent en mai et s’étendent jusqu’en septembre, à raison d’une sortie aux deux semaines, soit 10 sorties par année. La transparence de l’eau est mesurée toutes les fois, tandis que les prélèvements d’eau pour analyses chimiques sont faits en fonction du calendrier RSVL, soit en juin, juillet, et aout. 

RLB à l'oeuvre Secchi.jpg
 

Suivi de la qualité de l'eau dans les affluents

RLB réalise depuis 2008 un suivi de la qualité de l’eau des six plus importants affluents du lac Brome, soit les ruisseaux Quilliams, McLaughlin, Argyll, Cold, Pearson et Inverness. 

Lire la suite ...

IQBP à la sortie du lac Brome.png